Kei Kobayashi

Kei Kobayashi est sans conteste un nouveau virtuose de la cuisine. Avec sa silhouette affûtée et ses cheveux peroxydés, impossible de ne pas le reconnaitre.

Fils de cuisiniers traditionnels japonais, il se passionne très tôt pour la cuisine française. Il commence son apprentissage de ce type de cuisine au Japon, à Nagano et à Tokyo. Puis, il part en France pour parfaire ses connaissances. Il explore les terroirs pour bien appréhender la richesse et la diversité. A Paris, il s’initie à la haute gastronomie aux côtés d’Alain Ducasse au Plaza Athénée. Il y passe 7 ans, sous la direction de Jean-François Piège. Puis, il ouvre son propre restaurant, Kei, à Paris. Il affiche complet tous les soirs et décroche sa première étoile au bout d’un an d’ouverture.

Ce chef ambitieux et perfectionniste réalise des créations d’une grande subtilité. Du Japon, il retient l’esthétisme, la précision, l’harmonie des couleurs et la délicatesse des saveurs. De la France, il s’imprègne de la recherche de l’équilibre parfait entre saveurs et textures. Il allie la finesse de la cuisine asiatique et la puissance du terroir français. Il fait de l’exceptionnel gastronomique, tout en restant léger. Il crée une cuisine française qui respecte les textures et les saveurs et accorde une importance toute particulière à l’esthétisme et à l’harmonie des couleurs. On le voit notamment à l’organisation de son livre, par couleurs.

Pour ses plats, il ne veut que le meilleur. Il apprécie énormément le caviar : « A chaque ouverture d’une boîte, on sait que ce sera une nouvelle découverte gustative, une belle surprise ! C’est un produit rare, puissant et très délicat à la fois, qui se sublime mais ne se cuisine pas. » Il réalise notamment une tarte au caviar, à découvrir dans son restaurant parisien.

Kei - Tarte au Caviar 2

Crédit Photo : AFP