Béatriz Gonzalez

Chef des restaurants Neva Cuisine et Coretta à Paris.

 

Thé ou café ?
Café.

Sucré ou salé ?
Sucré.

Vins ou spiritueux ?
Vins, avec une prédilection pour le Meursault.

Un petit plat de votre enfance ?
Le pot au feu.

Un péché mignon ?
Les mignardises de notre pâtissier Yannick Tranchant au Neva Cuisine.

Pour vous la cuisine, c’est…
Ma passion.

Ville favorite ?
L’île Santorin.

Un lieu magique ?
Chichen Itza, une ancienne ville maya au Méxique.

Un objet familier ?
Un attrape-rêves que l’on se transmet dans ma famille de mère en fille.

La table dont vous rêvez ?
Le restaurant d’Eneko Atxa Azurmendi dans le pays basque espagnol.

Le chef que vous appréciez ?
Rasmus Kofoed, Bocuse d’Or 2011, pour sa cuisine avant-gardiste, perfectionniste, rigoureuse.

Casting d’un dîner idéal ?
Un tête-à-tête avec mon mari.

Un livre qui vous a particulièrement régalé ?
Le livre d’Eneko Atxa Azurmendi.

Envie du moment ?
Découvrir des cuisines d’ailleurs, qui sont des sources d’inspiration. Cet été, je vais faire un tour gastronomique au Mexique pour pouvoir mettre en valeur la cuisine de mes origines dans mes restaurants parisiens.

Votre devise ?
« Vous devez être le changement que vous voulez voir dans ce monde » de Gandhi.

Un mot pour décrire le caviar ?
Le caviar est une valeur ajoutée lorsqu’il est associé à des produits simples et fins comme des légumes ou encore des poissons. C’est un produit d’élégance et de finesse, qui doit être respecté et utilisé avec réflexion pour magnifier un plat.

> La recette du chef